La mort n'est pas triste, elle est distrayante.


    La tournée des vainqueurs -Piper-Léo-Hana~District 12

    Partagez
    avatar
    Jamie A. Snow
    District 5

    Messages : 85
    Date d'inscription : 18/04/2013
    Localisation : District 5

    La tournée des vainqueurs -Piper-Léo-Hana~District 12

    Message par Jamie A. Snow le Dim 28 Avr - 11:17

    District 12

    Piper~Léo~Hana


    La tournée des vainqueurs~


    Hana était assise dans le train et voyait défiler les paysages. Elle entendait la vaisselle s’entrechoquer à chaque ébranlement du train.
    A peine sortie de l’hôpital l’agaçante hôtesse était venue la chercher, tout sourire malgré le fait qu’Hana ne puisse marcher sans l’aide de béquilles. On l’avait menée à une salle de relooking ; On lui avait coupé au carré ses cheveux à moitié calcinés, réparé ses tissus abimés lavée et astiquée jusqu’à ce que sa peau lui brûle. Puis on l’avait maquillée et habillée d’une longue robe argentée, Son styliste a été déçu de ne pas pouvoir lui faire porter de dos nus à cause de ses cicatrices encore fraîches. Au bout d’une journée, elle avait enfin retrouvé visage humain. Accompagnée de son mentor et de son hôtesse, elle se rendit sur le plateau TV pour répondre aux questions du présentateur des Jeux. Celui-ci avait pris ses aises avec la jeune fille et n’hésita pas à lui poser des questions indiscrètes ;

    « On a tous remarqué votre affection particulière envers Lena la tribute du district 1… Pourriez-vous m’en dire plus sur vos relations ; Il y a eut beaucoup de rumeurs à ce sujet, pouvez-vous nous renseigner sur votre véritable orientation sexuelle ? »

    Hana rougit, elle avait été coupée du monde et ne s’attendait pas du tout à ce genre de questions. Cependant elle redressa le menton et répondit avec assurance.

    « Eh bien, nous étions avant tout alliées, mais nous nous sommes bien entendues. Il n’y avait rien de plus entre nous, et pour votre information, je suis bel et bien hétérosexuelle mon cher Peterson. »

    Le présentateur hocha la tête avec un sourire crispé. Puis l’interview se poursuivit avec des questions plus banales.
    Puis il fut temps de se rendre dans les districts pour la traditionnelle tournée des vainqueurs. Dans les trois premiers, tout se passa comme l’avait prévu l’hôtesse, puis vint le tour de son district natal. Naturellement elle eut droit aux acclamations de la population. Puis vinrent les districts plus modestes. Et c’est à ce moment que Hana commença à déraper. Elle se retrouvait juste en face des familles des victimes, de ses victimes. Dès qu’elle était de retour dans le train, elle se consolait comme elle le pouvait, tentant d’oublier les visages de ces familles meurtries, une bouteille d’alcool à la main. Le district 5, le 6, le 7, le 8, le 9, le 10, le 11…
    La fin du calvaire était proche pour Hana, elle tentait de se consoler en s’imaginant de retour au district, revoir ses amis, sa famille et surtout ses deux sœurs.

    «Regardez mademoiselle Sullivan ! Nous arriiiiiivoooooons au district doooouze ! Regardez ! On aperçoit déjà la poussière des mines ! »

    S’exclama l’hôtesse Zita. Elle sautillait en frottant ses gants de satins contre ses mains manucurées. Sa tignasse bleue flottait autour d’elle. Hana tourna la tête vers la fenêtre, elle voyait un paysage grisâtre et désolé. Personne à l’horizon. On lui avait expliqué que les habitants du district travaillaient du matin au soir dans les mines, pourtant, c’était jour férié… Le train commença à ralentir et ils passèrent devant l’immense grillage ; visiblement électrifié. Tout d’un coup, sans que Hana n’y comprenne rien, ses préparateurs et son styliste fondirent sur elle et commencèrent à la coiffer, à l’habiller et à la maquiller.
    Puis sa styliste la poussa devant un miroir de pied. Hana se regarda, ou plutôt s’admira. Son styliste avait choisi la simplicité, comme pour les districts à partir du cinq. Une longue robe noire bustier, les cheveux tirés en arrière et un rouge à lèvres rose qui mettait son teint de porcelaine en valeur, le tout assorti d’escarpins vertigineux qui tentaient de masquer la petite taille de Hana.
    Puis Zita lui saisit le bras et lui releva le menton du bout des doigts. Elle avait mis une robe bouffante rose vif et s’était fait des mèches noires et blondes sur ses cheveux rose layette, et avait revêtu des escarpins noirs à paillette. Elle lui avait précisé qu’il valait mieux éviter les chaussures claires et salissantes dans ce district à cause de la poussière de cendres. Hana avait haussé les épaules, perplexe. Elle n’osait pas dire de mal d’un district si démuni, si pauvre et si fragile.
    Une voiture noire aux vitres blindées vint les chercher à la gare improvisée. Toute l’équipe monta en silence. C’était le dernier district, et l’air de rien, ils s’étaient attaché les uns aux autres. Ils couvaient tous Hana du regard.

    « Tu penseras à t’appliquer un masque réparateur sur ta peau après chaque baignade, il ne faudrait pas abîmer ce si joli visage ! »

    Murmura une préparatrice aux cheveux orange sur un ton complice.
    « Fais attention à ce que tu mange, ce serait bête de gâcher cette si belle plastique… »

    Lui dit son styliste.

    « Et surtout, applique des huiles protectrice sur tes cheveux quand tu vas dans l’océan, ils sont si beaux quand tu en prends soin… »

    Ajouta son coiffeur.
    Hana sourit faiblement. Ils lui manqueraient tous lorsqu’il sera temps de se séparer. Quand ils arrivèrent à l’hôtel de ville, la place était encore déserte. Ils s’engouffrèrent dans l’hôtel de ville. Le maire les accueillit, tout sourire. Il leur offrit un siège et leur servit un verre d’eau chacun. L’ambiance était tendue. Un courant d’air froid passa, donnant la chair de poule à Hana qui n’était pas très couverte. Soudain les pacificateurs commencèrent à arriver, et à aller venir dans le hall. Puis elle entendit la foule arriver en furtivement, les murmures et les chuchotements s’amplifiaient. Puis le maire lui annonça qu’il était temps d’entrer en scène. Il remit en place son costume trois pièces et son chapeau haut de forme très vieux jeu et tendit le bras vers la nouvelle mentor du district 4. Hana le saisit avec assurance, et vissa le petit sourire en coin un peu sarcastique dont elle avait le secret. Elle lissa les plis de sa robe et les portes monumentales s’ouvrirent devant elle. Elle vit la foule, toute couverte de cendres grises, des visages tendus et plutôt hostiles sur le visage. Hana déglutit puis se remit à sourire légèrement. Elle cherchait des yeux la famille des victimes, tout en l’évitant. Elle appréhendait ce moment maudit où elle devrait prendre la parole.
    Le maire la présenta à la foule.

    « Mesdames et messieurs, population du douze, je vous présente la gagnant de la 24e édition des jeux de la faim, Hana Sullivan !!Applaudissez-la !! »

    Dit-il faussement enthousiaste.
    La population applaudit timidement. Hana fit un signe de la main et sourit. Elle prit une grande inspiration avant de faire le discours réglementaire approuvé par le président Jayson lui-même.

    « Bonjour, je tiens à vous remercier ; Que vous m’ayez soutenu ou non, vous avez regardé ces Jeux et vous avez vécu par l’intermédiaire de vos écrans des moments spectaculaires, des moments émouvants, vous avez suivi les 24 tributs de la moisson jusqu’à la finale, c’est avant tout du partage, un lien qui se tisse entre les districts, comme le « football », vous savez, cet ancien sport d’avant la grande guerre ! Et je salue plus particulièrement la famille des braves tributs du district 12 qui vous ont représenté cette année. »

    Puis le maire enchaîna avec son discours et Zita me prit par l’épaule pour rentrer dans le bâtiment.

    « C’est fini, tu as quartier libre, ce soir nous dormirons dans le train. »

    Hana sourit faiblement, elle avait besoin de prendre l’air, même si il est très différent de l’air iodé de son district. Elle sortit au dehors, consciente de ne pas passer inaperçue dans sa robe et ses talons. Elle chercha de l’œil un coin tranquille. Elle avisa une sorte de terrain vaque où gisait un vieux pneu. Elle rasa les murs de la place pour s’adosser à un vieil arbre mort. Elle entendait des grésillements derrière elle. Elle tourna la tête et vit le grillage qui bordait le district. Elle ne bougea pas, paralysée.



    [url=(c) Code par Calys de Libre Graph']http://forum-theme.forumperso.com/[/url]





    Dernière édition par Hana Sullivan le Mer 1 Mai - 13:53, édité 4 fois






    «I had a way then losing it all on my own
    I had a heart then but the queen has been overthrown
    And I'm not sleeping now the dark is too hard to beat
    And I'm not keeping now the strength I need to push me »
    Une rose de Piper-chou Like a Star @ heaven
    avatar
    A. Piper Ambrose
    District 12

    Messages : 67
    Date d'inscription : 19/04/2013
    Age : 17
    Localisation : District 12

    Re: La tournée des vainqueurs -Piper-Léo-Hana~District 12

    Message par A. Piper Ambrose le Dim 28 Avr - 16:11

    La tournée des vainqueurs
    Hana Sullivan & Léo Lefoudre & Piper Ambrose


    Athéna Piper Ambrose avait beaucoup de mal à se lever en se vendredi chaud. Pas qu'elle n'est pas envie de commencer sa journée mais, elle avait une flemme monstre en se jour pourtant si beau pour une raison inexpliqué ... Elle sortit tout de même de son lit et descendit les escaliers tout doucement pour ne pas faire acte de sa présence au prêt des personnes présente dans la cuisinette . Elle sauta ensuite sur le dos de son père et se mît à rire. Athéna était toujours de bonne humeur même lorsqu'elle n'était pas bien. Elle descendit du vieux dos fatigué de son père qui, malgré la douleur ne gémit même pas. Athéna se dirigea vers sa mère qu'elle enlaça rapidement puis, embrassa ses deux aînés avant d'aller s'assoir à côté de sa petite sœur et de lui demander :

    Coucou toi ! Comment ça va ? Tu as bien dormi ?

    Athéna s'intéressait beaucoup à sa petite sœur envers laquelle elle ressentait un besoin de protection maternelle. Elle regardait sa petite chérie qui griffonnait une sorte de dessin peu reconnaissable. Piper laissa sa petite sœur continuer son "œuvre d'art" et partit en direction de sa mère qui l'appeler. Les deux montèrent à l'étage et, la mère de Pip' l'entraîna dans la chambre de sa grande sœur. Elle se dirigea vers l'armoire et saisi une robe blanche à pois bleu. Elle avait des manches courtes et carrées. Elle arrivait au dessus du genou de la jeune fille et, elle aller si bien avec les ballerines blanches de l'aînée de la petite Athéna ...
    Elle redescendit dans la cuisine et se dirigea vers sa cadette une brosse à la main. Celle ci sourit et saisi la brosse. Athéna qui avait enfilé la robe s'assit à terre et se laissa brosser les cheveux par sa petite sœur. La jeune lui fit alors une magnifique tresse comme sa mère lui avait appris à faire et, Athéna se releva et partit en direction du seul miroir de la maison. Elle se regarda et satisfaite retourna vers sa sœur et la sera dans ses bras.

    En ce jour particulier d'ordinaire ni Athéna ni ses frères et sœurs ne travaillaient... Ils restaient à la maison jusqu'à 11 heure et demi et après ils allaient à la place de la mairie puis restaient la journée ensemble. La plus part du temps, ils allaient en dehors du district et, ils chantaient .... Mais, aujourd'hui, Athéna devait partir plus tôt... Elle devait aider pour préparer la scène !
    Elle sortit donc de la maisonnette Ambrose et se mît à chantonner :


    I remember tears streaming down your face
    When I said, I'll never let you go
    When all those shadows almost killed your light


    La jeune fille passait par la forêt pour profiter pleinement du beau temps

    I remember you said,
    Don't leave me here alone
    But all that's dead and gone and passed tonight


    Elle s'engagea par le trou le plus gros de tout le grillage pour ne pas déchirer sa robe

    Just close your eyes
    The sun is going down
    You'll be alright
    No one can hurt you now
    Come, morning light
    You and I'll be safe and sound

    Don't you dare look out your window darling
    Everything's on fire
    The war outside our door keeps raging on


    Elle passa par l'immense roche où elle aimait se poser et y saisi sa besace bleu

    Hold on to this lullaby
    Even when the music's gone, gone...

    Just close your eyes
    The sun is going down
    You'll be alright
    No one can hurt you now
    Come, morning light
    You and I'll be safe and sound

    Oooh, oooh, oooh, oooh...
    la la (la la)
    la la (la la)
    Oooh, oooh, oooh, oooh...
    la la (la la)

    Just close your eyes
    You'll be alright
    Come, morning light,
    You and I'll be safe and sound...

    Oooh, oooh, oooh, oooh oh oh...


    Athéna sortit enfin de la forêt et se mît à marcher un peu plus vite pour ne pas être en retard. La jeune fille avait une voix d'ange. Elle pensait d'ailleurs souvent au fait que si jamais Panem n'existait pas, si le monde telle qu'il l'était au 21 ieme siècle était toujours, que les jeux de la faim n'était qu'une menace que l'on fait au enfin qui ne souhaite pas finir leur légumes et que le président Jayson n'était qu'une sorte de croque mitaines qui fait peur au plus jeune elle serait sûrement une chanteuse ...

    Elle arriva à la mairie à l'aide du maire et de quelques amis à elle . Il mirent le vieux micro en place; nettoyèrent le sol; et mirent les chaises en place.

    La famille Piper était au seconds rang et attendaient l'entrée [size=9]( ou plutôt la sortie ^^)
    de la nouvelle mentor du district 4 . Lorsqu'elle sortit, tout le monde retient son souffle. Les familles du douze se turent toutes. Plus un bruit ...
    Elles tentaient d'avoir un air détendu mais, pour la plus part, ce furent en vain ...
    Cependant Athéna elle, souriait... Pourquoi, personne ne le savais ! Mais, secrètement elle avait toujours préféré cette tribut aux autres... Malgré toutes les victimes accomplites elle n'était pas devenue une furieuse sadique ...

    Après l'intervention de la grande (enfin pas tant que ça !) vainqueur, Athéna laissa sa famille rentrer par le chemin le plus simple et décida quant à elle de passer pas la forêt. Elle commença à marcher doucement et atteigna le grillage assez vite. Elle vit une silhouette enfin, LA silhouette, celle d'une personne qu'elle connaissait ! Elle s'approcha et s'assit au côté de cette personne :


    Hé ! Hana c'est ça ? Ça va ?

    Elle était bien sûr que c'était Hana Sullivan mais, autant se renseigner ! Athéna entendit un bruit mais n'y prêta aucune attention. Elle se re concentra sur son "amie" et lui dit :

    Moi c'est Piper ! J'était l'une des meilleures amies du frère de la fille que tu as tué ! Sinon qu'est ce qui se passe !

    Piper se rendit compte que sa première approche n'était pas terrible voir même très très stupide ... Ce qui était le contraire de d'habitude ...

    FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    Dernière édition par A. Piper Ambrose le Jeu 2 Mai - 20:01, édité 4 fois



    -Tenez miss Ambrose une rose pour vous !
    -Une rose ! Mais de qui viens elle ?
    -De la magnifique Hana !
    avatar
    Léo Lefoudre
    District 12

    Messages : 37
    Date d'inscription : 25/04/2013
    Age : 21

    Re: La tournée des vainqueurs -Piper-Léo-Hana~District 12

    Message par Léo Lefoudre le Lun 29 Avr - 15:15

    La Tournée Des Vainqueurs.
    PV: Hana Sullivan & A. Piper Ambrose & Léo Lefoudre





    La nuit avait été longue pour Léo, le froid en était la cause principale. Comme à son habitude, il s'était percher sur une branche, ni trop haute, ni trop petite qui passait au-dessus du grillage électrifier. Il utilisait cette branche pour dormir et pour se rendre en dehors du district. Le soleil vient à peine de se lever, normalement tout le monde devrait être debout et se rendre à son travail ou à l'école, cependant, aujourd'hui est un jour spécial, une édition des Hunger Games vient de se finir, nous accueillons donc le dernier tribut vivant dans notre district, le seul tribut qui est resté en vie sur vingt-trois, le seul qui a survécu sur vingt-trois autres tributs, le seul qui a réussi à tromper la mort (au moins un instant) sur vingt-trois autres tributs mort. Léo sauta de sa branche et commença à marcher en direction du coeur de la ville. Comme à son habitude chaque personne qui le voyait, lui lançais un regard désapprobateur, pourquoi ? Sans doute à cause de ses cheveux blonds non coiffés, ou peut-être est-ce dût au fait qu'il se promène avec un couteau dans sa poche, ou peut-être que les autres n'aime pas sa tenue vestimentaire. Ne gagnant pas d'argent, Léo ne porte qu'un pantalon noir, les t-shirt se salissent trop vite et se déchires lorsqu'il monte aux arbres. Cela fait maintenant deux ans qu'il porte le même pantalon. Ce bout de tissu fait partie des seules choses auquel il tient, son pantalon, son couteau et sa vie.

    Enfin arrivé dans le coeur du district, il entendit des personnes parler du vainqueur de cette année, enfin Léo allait savoir son nom, n'ayant pas de télé et vivant dans son coin, Léo n'a pas trop suivi les Hunger Games de cette année. Le vainqueur de cette année se nomme... Hana Sullivan, c'est donc une femme, elle vient du 4.

    Tout le monde se fait beau pour cette journée et ça, Léo ne l'a jamais compris, personne ne les force à faire ça, mais eux le font alors que cette jeune fille a peut-être tué un de leurs amis ou même un membre de leur famille. Pour se fondre dans la masse, le meilleur moyen serait de porter un haut, mais Léo n'a pas d'argent, hors de question de mendier, il va falloir le voler, la meilleure des cibles est la maison qui se trouve juste devant lui, la maison a ses fenetres d'ouvertes, sans doute pour aérer la maison, des vêtements sont étendus sur l'une des fenêtres. Léo s'accroupi, se plaça au pied du mur pris les tissus blancs qui étaient étendus là et repartit comme il était venu. Une fois à distance, il s'arrêta et regarda ce qu'il venait de prendre, une robe et une chemise blanche, la chemise lui donnerait un air cool.

    Presque personne ne sort de chez lui, ils attendent tous onze heures, l'heure où tout le monde se réunira pour accueillir la survivante. Léo s'occupe comme il peut, les heures passent, les gens commencent à sortir de chez eux, la foule se réuni sur la place de la mairie, des chaises venaient d'être installer, seulement il n'y en pas assez pour tout le monde, Léo resta debout et s'accouda sur une sorte de poteau. Le maire fit son entrer en compagnie de la nouvelle mentor. Le vieil homme prit la parole, sans faire de discours pompeux pour une fois :

    « Mesdames et messieurs, population du douze, je vous présente la gagnante de la 24e édition des jeux de la faim, Hana Sullivan !!Applaudissez-la !! »

    Des applaudissements se firent entendre, peu, trop peu, les gens sont entrain d'applaudir la meurtrière, celle qui a dû, celle qui a été obligée de tuer, pour rester en vie. Léo se redressa sur se deux pieds et applaudis avec force la femme qui a lutté, la femme qui a vaincu 24 autres adversaires, les tributs et le capitole. Hana s'approcha du micro et commença a déballer un discours digne d'un homme politique et non d'une fille qui vient de lutter contre la mort et qui en fait encore des cauchemards:

    « Bonjour, je tiens à vous remercier ; Que vous m'ayez soutenu ou non, vous avez regardé ces Jeux et vous avez vécu par l'intermédiaire de vos écrans des moments spectaculaires, des moments émouvants, vous avez suivi les 24 tributs de la moisson jusqu'à la finale, c'est avant tout du partage, un lien qui se tisse entre les districts, comme le « football », vous savez, cet ancien sport d'avant la grande guerre ! Et je salue plus particulièrement la famille des braves tributs du district 12 qui vous ont représenté cette année. »

    Une fois son discours fini, elle quitta la scène et le maire commença son discours pompeux, Léo quitta la place comme beaucoup d'autres jeunes et adultes. Léo songeait à rendre la chemise, mais non, elle pourrait lui être utile pour passer des nuits un peu plus chaude. Il se mit à marcher, mit ses mains dans ses poches et jouât avec la lame de son couteau. Comme d'habitude, Léo allait passer sa journée en dehors du district, à chasser avec son fidèle allié, son seul ami, son couteau. Léo longeait le grillage pour retourner à son arbre et remarqua deux masses entrain de discuter, la plus petite semblait appartenir au district 12, alors que la plus grande, reconnaissable à sa tenue, semblait être... Hana Sullivan

    Contenu sponsorisé

    Re: La tournée des vainqueurs -Piper-Léo-Hana~District 12

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 13:41